Semaine estivale des propriétaires

Résignés mais nullement abattus

 

Quelque 70 personnes, membres de l’ACCB, parents et amls, étaient présents le 17 août au barbecue de l’ACCB organisé aux Cimes Blanches

Quelque 70 personnes, membres de l’ACCB, parents et amls, étaient présents le 17 août au barbecue de l’ACCB organisé aux Cimes Blanches

C’est le vendredi 13 août, la veille de notre traditionnelle semaine estivale des propriétaires que nous avons appris que le Juge des référés du Tribunal administratif de Grenoble nous avait débouté dans le référé-suspension déposé contre le décret d’autorisation de défrichement de la forêt surplombant les Cimes Blanches. Décret établi par le Préfet de la Savoie. Un sentiment d’injustice de gâchis et de totale incompréhension. Nous avions des arguments solides. Le soutien des plus prestigieuses associations environnementales, le discours des « politiques » multipliant les messages pour protéger l’environnement, la biodiversité, pour ralentir le réchauffement climatique. Des mots, des parols. Car dans la réalité, c’est tout le contraire que l’on constate.

Alors que faire? Saisir le conseil d’État pour un improbable succès en cassation, maintenir nos recours auprès du TA de Grenoble contre ce défrichement et contre le permls de construire de l’Ecrin Blanc d’Odalys. Pourquoi pas ?

Mais, fidèles à nos habitudes, au terme de l’assemblée générale de l’ACCB La Rosière organisée le 17 août, nous avons privilégié le dialogue. Et nous avons décidé de renouer le contact avec le groupe Duval, maître d’œuvre du projet afin de tenter de sauver ce qui pouvait encore l’être : une bande forestière derrière les chalets A, B et C, une optimisation, sans modifier, hélas, la distance entre l’Ecrin Blanc et le chalet F des Cimes Blanches, de la bande végétalisée qui séparera nos deux propriétés, la création d’un retour piste vers l’ouest des Cimes Blanches, entre les chalets E et F et la revégétalisation de ce secteur. Si le groupe Duval accepte nos sollicitations, nous mutualiserons, l’hiver, le départ « skieurs » vers les Eucherts et nous leur permettrons de passer leurs réseaux sur notre servitude. Dans le cas contraire, nous maintiendrons nos procédures.

…Lire la suite

____________________________________________________________________________

« Pèlerinage » à Notre Dame des Vernettes …

R1

C’est à 9h que la totalité des participants se mettent en mouvement via les vieux villages de Montvalaisan et Hauteville-Gondon pour rejoindre :

  • pour le groupe 1 Plan Peisey conduit par Florence Fuchs
  • La Chénarie pour le groupe 2 conduit par Bernard Fuchs

Groupe 2 : Après la traditionnelle photo de départ devant la chapelle Sainte Marguerite de la Chénarie, nous prenons la piste en lacets au travers de la magnifique forêt de Caro Blanc.
On quitte ensuite la piste pour un sentier qui grimpe dans la forêt et qui nous mène jusqu’à un passage à gué du ruisseau de Poncet. Quelques lacets plus loin nous rejoignons la source et l’Oratoire et avons le plaisir de retrouver tous les participants du groupe 1.

Groupe 1 : Le groupe part du parking de Plan Peisey et prend le sentier champêtre qui mène à la Chapelle de Notre Dame des Vernettes. Au bout d’une heure les deux groupes se rejoignent à la source en contrebas du sanctuaire avec son oratoire érigé au 18ème siècle.
Après quelques photos, tout le groupe réuni se dirige vers le sanctuaire dont chacun a pu admirer le décor baroque.
Un pique-nique commun est partagé sur place avec, en toile de fond le sanctuaire, l’aiguille Rousse, l’aiguille Grive ainsi qu’un très beau panorama sur la vallée de Rosuel.
Tout ceci sous la surveillance étroite du Drone de la maréchaussée !…….

Le retour se fait par le « chemin des Espagnols » pour le groupe I, tandis que le groupe II effectue une boucle par le lieu-dit « Pracompuet » pour rejoindre la chapelle Sainte-Marguerite.

Une superbe journée et un grand merci à nos « gentils organisateurs » Florence et Bernard

R3R2

 R5R4